';
La migration frémit : les barges reviennent !

La printemps approche, et avec lui, le retour des Barges à queue noire vers leurs sites de reproduction. La migration prénuptiale a démarré il y a déjà quelques jours et les premiers individus ont été observés en France, notamment sur les sites du Marais poitevin et des Basses Vallées Angevines. Des groupes de  quelques dizaines voire centaines d’individus sont observés et le gros des effectifs restent à venir. Le froid sibérien et le fort vent de nord-est n’avaient pas, pour le moment, inciter les oiseaux à accélérer leur remontée. Mais avec l’arrivée du redoux, il est fort à parier que les barges seront présentes en nombre !

 

 

Depuis fin janvier, des suivis sont réalisés tous les lundis et les jeudis dans le Marais poitevin (FDC85, LPO France, ONCFS), avec le concours de l’Observatoire du Patrimoine Naturel du Marais poitevin, et les Basses Vallées Angevines (FDC49, LPO Anjou), dans le cadre du Plan national de gestion. Il s’agit de la deuxième année où ces derniers sont réalisés en même temps. Ils permettent de disposer d’indications sur le flux de la migration prénuptiale. Un travail mené en 2017 dans le cadre d’un stage de Master 2 montre que la Barge à queue noire, et plus particulièrement Limosa l. limosa, a vu sa stratégie migratoire évoluer.

Plus d’infos disponibles sur le site dans la partie « Docs. »

Comments
Partager
Sébastien Farau

Leave a reply